Le phoque marbré du lac Saimaa est une sous-espèce de phoques que l’on trouve uniquement dans le lac Saimaa en Finlande. Le phoque annelé Saimaa peut être facilement reconnu par les anneaux blancs circulaires sur sa dorsale grisnoir. Avec une population atteignant seulement 400 animaux, les phoques marbrés du lac Saimaa sont parmi les phoques les plus menacés au monde. Heureusement, des mesures sont mises en place pour protéger l’animal menacé d’extinction.

Mesures pour sauver les phoques

Au fil des ans, des actions du gouvernement, des entreprises, des organisations et des particuliers ont été mises en place pour protéger l’animal en voie de disparition. Le phoque marbré du lac Saimaa est répertorié comme une espèce en voie de disparition par le gouvernement américain en vertu de la loi sur les espèces en voie de disparition. En 2010, l’Union européenne a demandé à la Finlande d’examiner les méthodes de pêche au filet utilisées dans la pêche commerciale afin de protéger les phoques. Suite à cette évaluation, l’utilisation de certaines méthodes de pêche telles que les filets à mailles solides, les grands pièges à poissons et les hameçons appâtés a été interdite. Krista Mikkonen nous rappelle le rôle que nous jouons dans la protection des phoques :

« L’activité humaine, des perturbations aux décès en passant par la pêche, menace également le phoque. Il est important de développer de nouvelles façons de protéger la population de phoques »

Krista Mikkonen, politicienne du parti vert finlandais, également connue sous le nom de The Greens, et ministre de l’environnement et du changement climatique de la Finlande

Menaces pour la survie de l’espèce

  • Mortalité due à la pêche : Les bébés phoques, en particulier, reste pris dans les filets de pêche et se noient aussi dans d’autres casiers à poissons.
  • Les changements climatiques : Un hiver enneigé est essentiel à la survie des nouveaux-nés.
  • Population peu nombreuse : Les gènes sont affaiblis si un phoque se reproduit avec un membre étroitement apparenté.
  • Perturbation continue pendant la reproduction : Les phoques ne doivent pas être dérangés pendant la saison de reproduction, sinon cela peut entraîner la mort des petits.
  • Construction sur les berges : L’habitation humaine à l’année longue sur les rives du lac Saimaa empiète sur les aires de reproduction et de repos des phoques.

Le projet Saimaa Seal Life 

Le projet Saimaa Seal LIFE a beaucoup aidé à protéger le phoque marbré du lac Saimaa entre 2012 et 2018. Des recherches ont été entreprises pour construire des congères artificielles, diffuser de l’information et donner des conseils aux citoyens et aux municipalités sur la survie des phoques. «C’est formidable que ce nouveau et vaste projet visant à garantir les conditions de vie du phoque marbré du lac Saimaa ait été lancé. Bien que le phoque marbré du lac Saimaa soit sous protection depuis longtemps, des mesures supplémentaires sont nécessaires. L’espèce est encore très menacée et sa population est très vulnérable. L’hiver dernier a été doux, ce qui a rendu la nidification difficile pour les phoques et a entraîné la mort de nombreux bébés phoques », a déclaré Mikkonen.

L’avenir du phoque marbré du lac Saimaa

Il reste encore beaucoup à faire pour protéger les phoques marbrés de Finlande. Malheureusement, l’interdiction des filets de pêche n’était qu’une mesure temporaire et le nombre d’animaux qui meurent des filets met à nouveau en danger la survie de l’espèce. L’Association finlandaise pour la conservation de la nature a demandé aux pêcheurs de s’abstenir d’utiliser des filets de pêche même après la levée de l’interdiction. Les citoyens se sont également impliqués dans le projet de sauver ce magnifique animal de l’extinction et ont accumulé 50,000 signatures en lançant une pétition pour une interdiction totale des filets de pêche. Selon les chercheurs de la Finland state forest, il semble qu’il y ait eu une croissance de la population de phoques marbrés du lac Saimaa en 2020. Avec toutes les initiatives mises en place par le gouvernement et le public, il y a de l’espoir pour les phoques marbrés du lac Saimaa en Finlande.

Valérie Gemme

Valérie Gemme est diplômée de l'Université Concordia avec un Baccalauréat en espagnol, cultures et littératures hispaniques et une mineure en littérature anglaise. Elle poursuit actuellement un certificat en marketing numérique - applications web. Elle a parcouru le monde pendant de nombreuses années en tant qu'agente de bord. Elle est passionnée par les voyages, la littérature et les nouvelles technologies. Elle pratique un style de vie minimaliste et a un intérêt pour les modes de vie écologiquement et socialement autonomes.

More Posts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here