Toute personne, y compris les personnes atteintes d'autisme, a le droit de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible. Le Mexique ne dispose pas de statistiques spécifiques permettant de déterminer combien de personnes atteintes d'autisme ou d'une autre forme de neurodivergence ont des difficultés à entrer sur le marché du travail et/ou sont au chômage. À l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, la dirigeante nationale du parti écologiste mexicain, Karen Castrejón, a saisi l'opportunité d'attirer l'attention des gouvernements et de la population sur l'importance de sensibiliser la société aux caractéristiques et aux besoins des personnes atteintes de cette maladie, afin d'éliminer les barrières qui limitent leur développement et leur intégration dans l'environnement professionnel.

Mme Karen Castrejón Trujillo, a rappelé que selon les spécialistes du ministère de la santé, une personne sur 100 dans le monde vit avec un trouble du spectre autistique (TSA), raison pour laquelle ils soulignent l'importance de leur accès aux thérapies du langage, à la stimulation sensorielle, au développement socio-émotionnel et à la rééducation motrice, précédé d'un diagnostic précoce, car il a été prouvé que cela contribuait de manière significative au développement des compétences dans l'environnement social.

Castrejón Trujillo a souligné que, bien que le Mexique ne dispose pas de statistiques spécifiques pour déterminer le nombre de personnes atteintes d'autisme ou d'une autre neurodivergence qui sont au chômage, certaines organisations estiment que, dans le monde, environ 80 % des personnes atteintes de ce trouble sont au chômage. La population jeune est celle qui est confrontée aux plus grands problèmes dans ce domaine.

"Il est nécessaire de mener des campagnes de diffusion sur ce problème et sur d'autres", a insisté le leader écologiste, avant de rappeler que, pour contribuer à l'inclusion du travail, les Verts ont formé une synergie ces derniers mois avec certaines organisations et ont présenté, tant à la Chambre des députés qu'au Sénat de la République, une proposition qui établit des incitations pour les entreprises et les employeurs qui embauchent des personnes handicapées.

"Au sein du Parti Vert, nous avons la ferme conviction de travailler pour que le Mexique aille de l'avant sans laisser personne de côté. Nous avons présenté des initiatives en ce sens et actuellement, l'une de nos propositions de campagne vise à créer des emplois décents pour les personnes handicapées, avec des avantages tels que l'exonération d'impôts et de cotisations patronales à la sécurité sociale, pour les entreprises qui les embauchent", a détaillé le dirigeant national de ce parti politique.

Toutes les personnes méritent de vivre dans l'égalité et le respect, quel que soit leur état ou leur type neurologique. Avec une plus grande sensibilisation sociale et de meilleures politiques publiques, nous pouvons éliminer les problèmes auxquels les personnes autistes sont confrontées sur le lieu de travail.

Depuis que l'Assemblée générale des Nations unies a désigné le 2 avril comme Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme en 2007, les Nations unies observent cette journée afin d'affirmer et de promouvoir la pleine réalisation de tous les droits de l'homme et de toutes les libertés fondamentales des personnes autistes. Des progrès considérables ont été réalisés en matière de sensibilisation et d'acceptation de l'autisme, en partie grâce aux nombreux défenseurs de l'autisme qui ont travaillé sans relâche pour faire connaître les expériences des personnes autistes au reste du monde.

Billy Omeonga

Billy Omeonga est diplômé en journalisme et en création littéraire. Je suis titulaire d'une licence en administration des affaires. Je poursuis actuellement un MBA à l'Université du Peuple aux États-Unis d'Amérique. J'aime les activités qui font appel aux idées et à la pensée critique. Je suis passionnée par la nature et la protection de l'environnement. Je crois en la protection de notre planète et de ses ressources naturelles. Je déteste les personnes malhonnêtes et pessimistes. L'honnêteté fait partie intégrante de ma vision du monde et c'est une valeur à laquelle je crois fermement. Je parle couramment le français et l'anglais. Pendant mon temps libre, j'aime lire et jouer du piano. Je désapprouve également le manque de fiabilité. Je suis une personne fiable, et j'attends donc un certain niveau de fiabilité de la part de mes interlocuteurs.

Plus d'articles - Site web - Twitter - Facebook - LinkedIn - YouTube

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici