Les inondations

Le 13 juillet 2021, 15 centimètres de pluie sont tombés sur l’Allemagne occidentale en seulement 24 heures. La Belgique, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et le Luxembourg ont également connu de fortes précipitations au cours de cette période. La pluie s’est accumulée en si grande quantité en raison d’une zone de basse pression froide. Cette zone est surnommée « Bernd » par les scientifiques allemands. En Belgique, les précipitations ont été les plus importantes dans les régions de Jalhay et de Spa. En Allemagne, c’est dans les États occidentaux de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de Rhénanie-Palatinat que les précipitations ont été les plus importantes. Le niveau inhabituellement élevé des précipitations a provoqué le débordement de rivières, de systèmes d’égouts et de barrages. La tempête a continué à se déplacer vers le sud-est, frappant de nouvelles parties du sud de l’Allemagne et entrant en Autriche.

La semaine dernière, le 24 juillet 2021, de forts orages ont provoqué de nouvelles inondations. Les orages se sont concentrés en Belgique et dans le sud des Pays-Bas.

This image has an empty alt attribute; its file name is roofs_germany-1.jpeg

Les dégâts

Dans l’ouest de l’Allemagne, les réseaux d’égouts et la rupture de barrages ont entraîné des glissements de terrain massifs et la destruction de lignes électriques, de routes et d’autres infrastructures. Les lignes électriques étant coupées dans de nombreuses régions, les gens ont été avertis de rester hors de l’eau pour éviter tout risque de choc électrique. Certains habitants ont été contraints de grimper sur les toits et dans les arbres pour rester hors de l’eau. La « Bundeswehr », les forces armées unifiées d’Allemagne, a été déployée dans les zones touchées pour enlever les débris flottants et aider à évacuer les résidents.

This image has an empty alt attribute; its file name is skynews-floods-germany-helicopter_5448422-1-1024x576.jpeg
Des résidents bloqués sont secourus par un hélicoptère après des inondations soudaines.

Malgré tous les efforts déployés pour évacuer les habitants, un nombre stupéfiant de décès ont été causés par ce phénomène météorologique extrême. Au total, au moins 217 personnes ont péri dans les inondations, dont 177 en Allemagne, 37 en Belgique, 1 en Italie, 1 en Autriche et 1 en Roumanie. Des centaines de personnes sont toujours portées disparues, mais les autorités affirment que ce nombre élevé est peut-être dû à l’impossibilité de joindre les gens physiquement et par téléphone.

Ce qui aurait pu être amélioré

Les crues soudaines et meurtrières qui se sont produites en Allemagne en 2002 ont conduit à la création du l’EFAS. Ce qui signifie le « système européen de sensibilisation aux inondations ». Ce système vise à informer les responsables de possibles inondations plusieurs jours à l’avance. Dix-neuf ans plus tard, les autorités ont eu la chance d’avoir mis en place ce système. Les pompiers ont été informés qu’ils devaient être en état d’alerte. Aussi, les utilisateurs de smartphones qui avaient installé des applications d’alerte aux catastrophes ont été avertis à l’avance. Bien que des alertes météorologiques aient été diffusées par les médias et les prévisions météorologiques, certaines autorités locales n’ont pas ordonné d’évacuation à temps. Il y avaient même certaines autorités qui ne l’ont pas ordonne du tout. Nombreux sont ceux qui pensent qu’il aurait fallu faire davantage pour inciter les civils à se préparer.

Se remettre des inondations

Dans une entrevue accordée à Bild, le ministre des finances Olaf Scholz a promis une aide d’urgence d’au moins 300 millions d’euros aux victimes des inondations. Il préconise également un programme de reconstruction de plusieurs milliards de dollars pour aider les villes touchées. A lire en anglais: Scholz promet une aide d’urgence d’au moins 300 millions d’euros.

La semaine suivant les premières inondations, la chancelière allemande, Angela Merkel, s’est rendue dans les zones touchées pour constater les dégâts. À Adenau, en Rhénanie-Palatinat, Mme Merkel a évoqué les horreurs causées par la catastrophe naturelle. Elle explique que des événements de ce type deviendront plus fréquents. Donc, des mesures plus importantes doivent être prises pour lutter contre le changement climatique :

« Nous sommes venus ici aujourd’hui pour faire comprendre que nous avons une image réelle d’une situation surréaliste […] Nous allons faire face à la violence de la nature à court terme, mais à long terme, nous voudrons conduire davantage de politiques climatiques. »

-Angela Merkel

Son discours laisse entendre que l’élection d’un parti comme les Verts peut être avantageuse dans une période comme celle-ci.

Ce que cela pourrait signifier pour les verts

Dans un sondage hebdomadaire publié vendredi 23 juillet, le Parti vert d’Allemagne a obtenu 19% des voix. Ce chiffre a plus que doublé depuis les dernières élections fédérales de 2017. Le changement climatique est susceptible d’être en tête des préoccupations de nombreux électeurs après les horribles inondations. À deux mois des prochaines élections, beaucoup pensent que les Verts auront une chance.

Annalena Baerbock, leader du Parti vert et candidate à la chancellerie, a un plan pour prévenir les dommages causés par les inondations et autres catastrophes naturelles. S’adressant aux journalistes à Berlin, elle a reconnu que « la protection contre les inondations, la reconstruction des villes pour les rendre résistantes au changement climatique coûtent de l’argent ». Elle propose que ces mesures soient financées par l’argent généré par les taxes sur le carbone.

Pour en savoir plus sur les Verts allemands et les élections à venir :

Les Verts allemands en deuxième position dans les récents sondages

Pour en savoir plus sur les inondations en Europe :

Les inondations en Europe façonneront l’avenir de la politique

Hailey Roop

Hailey est étudiante à l'Université McGill en économie et environnement. Elle s'intéresse à aborder les problèmes environnementaux et sociaux par le biais d'efforts d'engagement communautaire. Dans ses temps libres, elle aime explorer la ville de Montréal à pied ou à vélo!

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here