En Allemagne, les élections pour le ou la prochaine chancelier/chancelière prennent un tournant favorable pour les Verts au détriment de l'Union Démocratique Chrétienne (UDC) d'Angela Merkel. Chancelière allemande actuelle avec quatre termes consécutifs depuis 2005, Merkel avait annoncé en octobre 2018 dans une conférence de presse à Berlin qu'elle n'allait pas représenter sa candidature après la fin de son mandat en 2021. Or depuis début Mars 2021, le parti Vert d'Allemagne, les Bündnis 90/Die Grünen croîent dans les sondages, et ont présenté Annalena Baerbock comme candidate à la chancellerie le 20 aavril dernier.   

Depuis le 25 avril, l'UDC (Union Démocratique Chrétienne, ou Christlich Demokratische Union Deutschlands) a été devancée dans les sondages par le parti Vert d'Allemagne. Le support pour son parti a décliné de 27% à 24% en une semaine, atteignant un niveau qui n'avait pas été aussi bas depuis mars 2020, alors que le support pour le parti Vert n'a presque jamais été aussi élevé en deux ans.

Ces résultats, selon Ska Keller, parlementaire européenne allemande et co-présidente des Verts et de l'Alliance Libre Européenne, témoignent d'un besoin et d'un désir de la population allemande d'un changement politique. "Il y a évidemment un grand besoin de changement politique et un désir pour un parti qui ne soit pas absorbé dans les luttes internes, mais qui a des idées et des visions, et des plans au-delà de la simple réflexion sur les prochaines élections", a déclaré Keller à Global Green News. "Nous travaillons depuis longtemps pour l'environnement, la justice sociale, la primauté du droit, le féminisme et les droits des réfugiés et sommes prêts à mettre notre programme en application au niveau fédéral. "

La montée du parti vert allemand dans les sondages parallèlement à la diminution de popularité d'Angela Merkel témoigne aussi plus largement d'un désir de changement au niveau européen pour des partis politiques, tels les Verts, qui représentent fondamentalement les enjeux contemporains auxquels nos sociétés sont amenées à faire face. 

" Nous constatons dans toute l'Europe que des questions portant sur le climat, la biodiversité et l'environnement en général sont à l'ordre du jour dans les débats publics ", a expliqué Keller à Global Green News. "Sur ces questions urgentes, seuls les Verts se battent depuis des décennies pour la justice climatique ; cette vague de changement et notre implication persistante nous ont aidés en terme de soutien dans de nombreux pays. "

Avec un parti Vert dominant dans une des plus grosses puissances d'Europe, l'agenda politique européen serait fondamentalement chamboulé et pourrait faire place à un développement d'une véritable politique verte en Europe. Comme l'indique Ska, le parti Vert allemand aujourd'hui espère qu'une victoire verte aux élections de septembre pourrait déclencher une vague verte en Europe.

Les élections de septembre 2021 qui auront lieu en Allemagne auront donc une portée non-seulement nationale dans le territoire allemand, mais aussi plus largement au niveau Européen. Cependant, malgré les sondages actuels, le plus grand du travail reste à faire pour les Verts d'Allemagne. Dans les années précédentes, les Allemands n'étaient pas forcément constants dans leurs votes. Le sondeur Stephan Merz, directeur des sondages Infratest Dimap, a confié au Gardien de la paix que les électeurs allemands ont tendance à valoriser avant tout la continuité. "La question est de savoir si les Verts peuvent maintenir leur élan une fois que la majorité du pays aura été vaccinée, que les magasins rouvriront et que les gens pourront repartir en vacances", a déclaré le sondeur Merz au Guardian. "Si le débat national se déplaçait vers l'économie à ce stade, la CDU pourrait regagner du terrain perdu.

Keller a déclaré à Global Green News que malgré les résultats actuels dans les sondages, l'objectif des Verts restait le même. "En fin de compte, notre objectif est d'obtenir autant de votes que possible en septembre et de gouverner avec ceux qui veulent soutenir notre programme vert. Nous continuerons de faire campagne tout au long de l'année et nous voulons gagner ces élections. "

Eva Julia van Dam

Bonjour, je suis une étudiante franco-néerlandaise vivant à Montréal. Je suis une étudiante franco-néerlandaise vivant à Montréal. Tout juste diplômée d'un Bachelor en Sciences Politiques de l'Université McGill, je me suis intéressée tout au long de mes études au journalisme. J'ai travaillé avec le McGill Tribune, le Bull & Bear et récemment avec La Gazette des Femmes à Québec. J'ai également été éditrice adjointe du Historical Discourse à McGill. Mes domaines d'intérêt sont les relations internationales, la diplomatie culturelle, le féminisme et les études de genre, les questions environnementales et le journalisme - j'aime écrire, apprendre et grandir de mes expériences. Je suis ravie de travailler avec Global Green News.

Plus d'articles - Facebook

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici