Le gouvernement de l'État de Victoria réagit à la crise des soins de maternité

Le 9 juillet 2021, le ministre de la santé, Martin Foley, a annoncé que 13 millions de dollars dans le financement des a 175 personnes supplémentaires dans l'État de Victoria, en Australie, pour renforcer les services publics de maternité. Selon 'Le Canberra TimesM. Foley a déclaré que le financement supplémentaire de l'hôpital Royal Women's sera assuré dans la mesure où 1 423 naissances supplémentaires seront enregistrées. que sont attendus entre avril et août 2021.

"Cette année, nos services publics de maternité sont en crise. Je suis heureuse que le gouvernement victorien réagisse enfin, après que tant de sages-femmes, de mères et de Verts ont tiré la sonnette d'alarme".

- Ellen Sandell

Après l'annonce, les Verts victoriens ont exprimé leur soutien lors d'une conférence de presse. communiqué de presse sur leur site web. Ellen Sandell, députée des Verts, qui a fait campagne pour résoudre la crise des soins maternels dans l'État de Victoria, s'est félicitée de ce financement. Elle a déclaré : "Je me réjouis de la réponse du gouvernement à notre campagne, avec ce financement supplémentaire très attendu pour des sages-femmes supplémentaires et un financement supplémentaire pour l'hôpital Royal Women's. Le secteur de la santé maternelle reste confronté à des défis et nous espérons que ce financement supplémentaire n'est qu'une première étape. Le secteur de la santé maternelle reste confronté à des défis et nous espérons que ce financement supplémentaire n'est qu'une première étape".

Elle a annoncé la bonne nouvelle sur son Twitter le 9 juillet, en déclarant : "Yay ! En réponse à la pression que nous (et d'autres) avons exercée récemment, le gouvernement de Victoria vient d'annoncer $13m pour plus de sages-femmes et de l'argent pour @thewomens pour de nouveaux programmes importants. Merci à toutes les sages-femmes qui se sont exprimées. Ce n'est qu'un début, mais enfin, le gouverneur a répondu à l'appel. #springst

Campagne des Verts de Victoria 

La députée des Verts, Ellen Sandell, a fait pression sur le gouvernement pour qu'il prenne des mesures en faveur des services publics de maternité dans le cadre de sa campagne. en 2021. Selon le communiqué de presse des Verts, son bureau a été "inondé d'histoires de mères et de sages-femmes détaillant l'impact du manque de lits et de personnel".

Selon le site web d'Ellen Sandell, la campagne a permis d'obtenir les résultats suivants obtenu Plus de 3 200 signatures de mamans, de parents et de sages-femmes ont été apposées sur la pétition pour réclamer davantage de financement et de solutions. En outre, Mme Sandell a contacté le ministre de la santé pour lui faire part de ses préoccupations et lui proposer des solutions concernant le manque de ressources dans les maternités publiques. à Victoria.

Un baby-boom inattendu ?

Le ministre de la santé a déclaré que la pandémie mondiale avait provoqué un baby-boom imprévu et que la crise des soins de maternité était liée au "baby-boom COVID". Selon le Canberra Times, un service régional de soins de santé a signalé un cinquante et un pourcentage d'augmentation des livraisons en 2021.

Cependant, L'âge a indiqué que le Royal Women's Hospital a souligné que le personnel de la banque avait choisi de travailler dans les centres de dépistage et de vaccination COVID-19.. C'est pourquoi réduisant le nombre d'employés occasionnels disponibles et limitant la manière dont l'hôpital pouvait doter ses services de maternité en personnel.

Les Verts de l'État de Victoria ont réagi lien sur leur site web en déclarant : "La référence de la ministre à un baby-boom inattendu est un peu étrange. Le gouvernement aurait certainement dû anticiper tout "baby boom", étant donné que les femmes prennent généralement rendez-vous pour avoir un enfant plusieurs mois à l'avance, et qu'un bébé ne naît pas du jour au lendemain."

Entretien avec Ellen Sandell

Dans une interview accordée à Global Green News, Ellen Sandell, députée des Verts, a répondu à quelques questions concernant l'annonce du financement et l'avenir des services publics de maternité dans l'État de Victoria.

Q : Votre campagne met l'accent sur les besoins spécifiques des services publics de maternité, tels que l'augmentation du financement des services fondés sur des données probantes et l'augmentation des soins dispensés par les sages-femmes dans le cadre d'une prise en charge individuelle. Comment le financement récent a-t-il permis de résoudre les problèmes des services publics de maternité ?

Ellen Sandell : "En réponse aux pressions exercées par les sages-femmes, les mères et nous-mêmes, le gouvernement de l'État de Victoria a récemment annoncé l'octroi de $13 millions d'euros pour l'augmentation du nombre de sages-femmes dans nos hôpitaux publics au cours des six prochains mois. C'est une bonne nouvelle, mais il est évident qu'il faudra faire davantage pour résoudre la crise des soins de maternité que nous constatons actuellement dans le système hospitalier public, et qui fait que les femmes ne reçoivent pas les soins qu'elles méritent pendant le travail, l'accouchement et la période postnatale."

Q : De quels programmes d'investissement supplémentaires les services de maternité de Melbourne ont-ils besoin, le cas échéant, et comment les Verts de Victoria prévoient-ils d'appeler le gouvernement à changer ?  

Ellen Sandell : "À l'heure actuelle, notre système de maternité est réellement en crise. Les hôpitaux et les sages-femmes font de leur mieux, mais il n'y a pas assez de lits, de personnel ou de ressources, ce qui signifie que les femmes accouchent dans des cabines d'urgence, travaillent dans des salles d'attente publiques, attendent des jours pour des inductions urgentes et sont renvoyées chez elles trop tôt, ce qui entraîne des infections, des mastites et des réadmissions à l'hôpital.Actuellement, la plupart des femmes qui accouchent dans le système public du Victoria n'ont pas accès à la continuité des soins, c'est-à-dire qu'elles sont suivies par une seule sage-femme ou une petite équipe de sages-femmes tout au long de leur grossesse et de leur accouchement. Les recherches montrent que cela permet d'obtenir de meilleurs résultats à l'accouchement. Le gouvernement du Victoria doit examiner l'ensemble du système public de maternité et investir beaucoup plus dans ces programmes de continuité des soins et veiller à ce qu'il y ait suffisamment de lits d'hôpitaux et de personnel pour que toutes les personnes qui accouchent dans le système public puissent bénéficier d'un niveau de soins élevé".

Q : Dans votre déclaration à la presse, vous avez commenté les remarques du ministre de la santé sur le baby-boom COVID, en déclarant : "La référence du ministre à un baby-boom inattendu est un peu étrange. Le gouvernement aurait certainement dû anticiper tout "baby-boom", étant donné que les femmes prennent généralement rendez-vous pour accoucher plusieurs mois à l'avance et qu'elles n'ont pas d'enfant du jour au lendemain". Selon un article paru dans The Age, le Royal Women's Hospital a insisté sur le fait que des employés de banque avaient choisi de travailler dans les centres de dépistage et de vaccination COVID-19, ce qui a réduit le nombre d'employés occasionnels disponibles et limité la capacité de l'hôpital à doter ses services de maternité en personnel. Pouvez-vous nous en dire plus sur les raisons de cette crise des soins de maternité ; est-elle due à un baby-boom inattendu ou à une négligence du gouvernement ?

Ellen Sandell : "Les chiffres de Births, Deaths and Marriages Victoria montrent qu'il n'y a pas eu d'augmentation des naissances dans l'ensemble du Victoria au cours de l'année écoulée. Il y a peut-être eu une augmentation des naissances dans certains hôpitaux publics, mais cela ne suffit pas à expliquer la crise de notre système de maternité. Celle-ci est due à un manque de sages-femmes et de personnel infirmier (causé par de nombreux problèmes, notamment les infirmières travaillant dans les cliniques de dépistage et de vaccination COVID et le manque de personnel étranger en raison du COVID), aux sages-femmes qui quittent la profession parce qu'elles n'ont pas le temps et les ressources nécessaires pour fournir aux femmes le niveau de soins qu'elles souhaitent, ainsi qu'au manque de lits d'hôpitaux et au manque d'options pour les femmes qui accouchent dans le système public. Le manque de ressources pour les soins de maternité n'est pas nouveau non plus - beaucoup de nos hôpitaux publics souffrent d'une pénurie de personnel et de lits depuis des années, ce qui signifie que les femmes restent très peu de temps à l'hôpital et que la grande majorité des femmes qui accouchent dans le système public n'ont pas accès à la continuité des soins (comme voir une seule sage-femme ou un petit groupe de sages-femmes tout au long de leur grossesse), ce qui est pourtant ce que tout le monde mérite. Le gouvernement de l'État de Victoria doit vraiment examiner l'ensemble du système - le personnel, les lits d'hôpitaux, la continuité des soins et les programmes d'accouchement à domicile - afin de fournir des ressources là où elles sont le plus efficaces pour résoudre la crise.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la campagne d'Ellen Sandell en faveur des soins de maternité..

Zeynep Karageldi

Zeynep est originaire d'Izmir, en Turquie. Elle est étudiante en deuxième année de licence en sciences politiques à l'université McGill de Montréal. Passionnée par les sciences de l'environnement et le droit de l'environnement, Zeynep aime aborder les questions d'un point de vue à la fois scientifique et politique en tant que rédactrice. Pendant son temps libre, elle aime regarder des films et voyager.

Plus d'articles - Facebook - LinkedIn

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici