Dans un communiqué de presse, le Parti vert indien (iGP) a condamné l'attaque militaire israélienne contre Gaza et le refus de fournir de la nourriture, de l'eau, de l'électricité et des communications aux 2,3 millions de civils palestiniens captifs.

Le parti appelle tous les gouvernements du monde à se joindre aux forces de paix pour condamner l'attaque inhumaine d'Israël et le meurtre de plusieurs milliers de Palestiniens, dont plus de la moitié sont des femmes et des enfants.

Le Parti vert indien condamne également les actions du Hamas le 7 octobre et la prise d'otages, mais reconnaît en même temps que ce conflit n'a pas commencé le 7 octobre de cette année, mais en mai 1948 avec la Nakba et la création du problème des réfugiés palestiniens et de la colonisation et de l'occupation israéliennes. Les actions subséquentes de l'État d'apartheid d'Israël ont été assimilées à un génocide par de nombreux experts et organisations de défense des droits de l'homme, s'apparentant à de graves crimes de guerre et à une punition collective, qui ne pourront jamais être justifiés.

Nous appelons les gouvernements et les organisations de défense des droits de l'homme à prendre des mesures urgentes en vue d'un cessez-le-feu immédiat, d'une aide humanitaire inconditionnelle et de négociations permettant aux Palestiniens de jouir de leurs droits, de leur liberté, de leur autodétermination et de leur sécurité à l'avenir.

Le Parti vert indien estime que la paix ne peut jamais être obtenue par la violence et l'injustice.

Publié par Suresh Nautiyal, porte-parole en chef de l'iGP.

Nouvelles vertes mondiales

Global Green News - Votre source d'informations, de titres et de commentaires sur les partis verts dans le monde.

Plus d'articles

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici