Le trafic des jets privés a été perturbé ce samedi 5 novembre 2022 à l’aéroport de Schiphol à Amsterdam. Plusieurs centaines de militants de Greenpeace et d’Extinction Rebellion ont pris d’assaut le tarmac d’une zone de l’aéroport dédiée aux jets privés, s’asseyant près des roues des avions pour les empêcher de décoller.
D’autres militants ont également fait du vélo autour de la piste, et d’autres ont occupé la zone autour du hall principal du terminal portant des pancartes indiquant “Restreindre l’aviation” et “Plus de trains”.

Dans une déclaration à la presse, la police militaire en charge de la sécurité de l’aéroport a déclaré avoir « procédé à un certain nombre d’arrestations de personnes qui se trouvaient à l’intérieur de l’aéroport sans autorisation ».

Les groupes environnementaux Greenpeace et Extinction Rebellion protestent contre les émissions de gaz à effet de serre causées par l’industrie aéronautique.
Ils affirment que l’aéroport de Schiphol est la plus grande source d’émissions de dioxyde de carbone aux Pays-Bas, émettant 12 milliards de kilogrammes par an.
Greenpeace Pays-Bas a dénoncé, sur son site internet, « qu’en pleine crise climatique, Schiphol continue de polluer énormément sans encombre, au détriment du climat et des riverains ».
L’organisation a déclaré vouloir moins de vols, moins de trains et une interdiction des vols court-courriers et des jets privés.

“L’action d’aujourd’hui signifie que l’aéroport de Schiphol doit réduire ses émissions, il doit y avoir moins de vols”, a déclaré à l’AFP la porte-parole de Greenpeace Pays-Bas, Faiza Oulahsen. “Nous commençons par des vols dont nous n’avons absolument pas besoin, comme les jets privés et les vols courts.”

5 novembre 2022, Amsterdam, Pays-Bas : les militants roulent à vélo, alors qu’ils encerclent les jets privés à l’aéroport de Schiphol-East pendant la manifestation climatique. Crédit : https://www.imago-images.com/st/0193287959

De son côté, la direction de l’aéroport a déclaré en réponse à la protestation qu’elle s’était fixé l’objectif de zéro émission d’ici 2030 et soutenait les ambitions du secteur de l’aviation d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

L’aéroport de Schiphol avait déjà fait l’objet d’une action similaire fin 2020 lorsque des militants pour le climat en avaient bloqué l’accès.
Les militants écologistes ont intensifié leurs actions ces derniers temps, certains exigeant que le gouvernement néerlandais interdise à tous les jets privés du pays de voler.

En juin de cette année, le gouvernement néerlandais a annoncé son intention de limiter le nombre annuel de passagers à l’aéroport à 440 000 pour limiter la pollution de l’air, entraînant une baisse de 11 % du nombre de passagers par rapport à 2019.

Billy Omeonga

Billy Omeonga est diplômé en journalisme et création littéraire. Je poursuis actuellement une licence en administration des affaires à University of the People aux États-Unis d'Amérique. J'aime les activités qui impliquent des idées et la pensée critique. Je suis passionnée par la nature et la protection de l'environnement. Je crois en la protection de notre planète et de ses ressources naturelles. Je déteste les gens malhonnêtes et pessimistes. L'honnêteté fait partie intégrante de ma vision du monde et c'est une valeur en laquelle je crois fermement. Je parle français et anglais couramment. Dans mon temps libre, j'aime lire et jouer du piano. Aussi, je désapprouve le manque de fiabilité. Je suis une personne fiable, donc j'attends un certain niveau de fiabilité de la part de ceux à qui je suis fiable.

Plus d'articles - Site web - Twitter - Facebook - LinkedIn - YouTube

Article précédentInde, la fumée du brûlage des chaumes aggrave la pollution saisonnière
Article suivantLes élections américaines de mi-mandat jettent une ombre sur la COP27
Billy Omeonga est diplômé en journalisme et création littéraire. Je poursuis actuellement une licence en administration des affaires à University of the People aux États-Unis d'Amérique. J'aime les activités qui impliquent des idées et la pensée critique. Je suis passionnée par la nature et la protection de l'environnement. Je crois en la protection de notre planète et de ses ressources naturelles. Je déteste les gens malhonnêtes et pessimistes. L'honnêteté fait partie intégrante de ma vision du monde et c'est une valeur en laquelle je crois fermement. Je parle français et anglais couramment. Dans mon temps libre, j'aime lire et jouer du piano. Aussi, je désapprouve le manque de fiabilité. Je suis une personne fiable, donc j'attends un certain niveau de fiabilité de la part de ceux à qui je suis fiable.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici