Le 5 mai est la date de la Journée nationale de sensibilisation aux femmes et filles autochtones disparues et assassinées (MMIWG), également connue sous le nom de Journée de la robe rouge, au Canada. Mercredi dernier, des groupes autochtones de partout au Canada ont accroché des robes rouges pour commémorer les quelques 1200 femmes autochtones disparues et assassinées.

Le Parti vert du Canada a utilisé les médias sociaux pour exhorter le gouvernement fédéral à maintenir son engagement envers son plan d’action national. Le gouvernement a mis en œuvre le plan à la suite d’une enquête nationale sur les femmes, les filles et les personnes 2SLGTBQQIA + autochtones disparues et assassinées en 2019. Le plan repose sur la coopération des organisations autochtones, des gouvernements provinciaux et des ministères du gouvernement fédéral. Ces partenaires travaillent ensemble pour partager des stratégies prometteuses, identifier les lacunes et les défis et discuter des priorités en cours pour les communautés autochtones.

Le rapport final de l’Enquête nationale appelle à des changements juridiques et sociaux transformateurs pour résoudre cette épidémie qui ravage les communautés autochtones. Le rapport présente 231 appels à la justice adressés aux gouvernements, aux institutions, aux fournisseurs de services sociaux et aux industries au Canada.

Il est également important de tenir compte du traumatisme intergénérationnel et de la marginalisation que les communautés autochtones continuent de subir au Canada. Les experts autochtones et les gardiens du savoir soulignent que des pratiques coloniales spécifiques ont éloigné les femmes autochtones de leurs rôles traditionnels dans les communautés et les ont rendues plus vulnérables à la violence.

En réponse à la crise des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées au Canada, l’artiste métis Jaime Black a créé le projet REDress. Le projet a commencé lorsque Black a utilisé des robes rouges pour commémorer les femmes autochtones dans une installation artistique à l’Institut d’études féministes et de genre de l’Université de Winnipeg en 2010. Aujourd’hui, il existe des installations de robes rouges à travers l’Amérique du Nord pour se souvenir des femmes autochtones qui ne sont plus parmi nous.

Tout au long de la Semaine nationale d’action pour le MMIWG, les militants ont utilisé les médias sociaux pour sensibiliser le public en utilisant le hashtag #NoMoreStolenSisters. Malgré leurs efforts, de nombreux créateurs de contenu ont constaté qu’Instagram avait supprimé leurs publications et stories jeudi matin. Bien qu’Instagram affirme que cet effacement faisait partie d’une mise à jour du système, il a permis de faire taire de nombreuses voix autochtones.

Le Parti vert du Canada demeure déterminé à la réconciliation avec les peuples autochtones et à la revitalisation culturelle des communautés autochtones. La chef du Parti vert, Annamie Paul, a affirmé son dévouement à lutter contre l’injustice tout en célébrant les peuples autochtones à travers le Canada.

Erika Mackenzie

Erika is working towards a Bachelor of Arts Degree from McGill University in Sociology with a double minor in International Development and Communications. Erika's passions include environmental protection, racial and gender equality, Indigenous rights, and affordability for all. Erika has also been published in the McGill Tribune and HuffPost Canada.

More Posts - Twitter - LinkedIn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here