Le 20 et 27 juin dernier en France se sont déroulées les élections régionales, qui, pour peu dire, n’étaient pas des élections comme les autres. Notablement différentes des précédentes, les élections régionales de 2021 en France ont été marquées par un record historique de 66.72% d’abstention, une montée inquiétante de l’extrême droite avec le candidat Thierry Mariani en région Provence-Alpes-Côte-D’azur (PACA), et des déceptions pour les Verts de France qui se sont alliés avec la gauche dans de nombreuses régions, notablement en région Ile-de-France et dans les Pays de la Loire, afin de tenter de battre les élus titulaires de droite. 

Des résultats prometteurs après le premier tour:

Afin de stopper les gouvernements de droite au pouvoir dans la région Ile-de-France sous Valérie Pécresse, ainsi qu’en région des Pays de la Loire sous Christelle Monrançais, toutes deux issues du parti politique Les Républicains (LR) l’Europe Écologie les Verts (EEVL) se sont alliés avec de nombreux partis de gauche en espérant faire basculer la balance dans les sondages de ces élections régionales. Avec Matthieu Orphelin présenté en candidat dans les Pays de la Loire, le 21 juin dernier, les Verts ont déclaré dans un communiqué que les résultats du premier tour étaient prometteur pour l’alliance de la gauche et des Verts. « Avec plus de 35% des voix au 1er tour (18,70% pour l’Ecologie Ensemble et 16,31% pour le Printemps des Pays de la Loire), l’écologie et la gauche sont en position de gagner l’élection dimanche prochain face à Christelle Morançais (34,29%) », avaient-ils déclaré. Ils avaient-ajouté à la suite que « rien n’[était] joué » et que « le match [commencerait] réellement lundi».

Les Verts des Pays de la Loire sont restés motivés et déterminés face à la droite durant leur campagne, en performant les scores les plus élevés au niveau national pour le Parti vert français. « Les Pays de la Loire peuvent être la seule région de France à basculer vers l’écologie et la gauche », avaient-ils annoncé dans un communiqué. « La liste citoyenne et écologiste L’Écologie ensemble, solidaire et citoyenne réalise le plus gros score pour une liste écologiste au niveau national et Le Printemps des Pays de la Loire est plus de deux points plus haut que dans les sondages. C’est une fierté et un signe que la dynamique de l’écologie et de la gauche est réelle dans notre belle région », ont-ils ajouté.

Malgré la défaite dans les urnes, une présence Verte remarquable est assurée:

Malgré les efforts dans les Pays de la Loire et dans la région Ile-de-France, les Verts n’ont pas réussi à battre la droite, avec Monrançais et Pécresse toutes deux réélues dans leurs régions respectives. Cependant, les EEVL d’Ile-de-France se sont tout de même réjouis sur les réseaux sociaux d’une présence verte non-négligeable à la nouvelle assemblée du Conseil Régional d’Ile-de-France et dans d’autres régions de l’hexagone. « Vous pourrez compter sur deux fois plus de conseillers régionaux et conseillères régionales écologistes pour les 6 prochaines années ! », ont-ils annoncé sur Twitter après les résultats électoraux de dimanche dernier. « Certains se plaisent à sous-estimer la performance des écologistes », a dit Esther Benbassa sur Twitter. La sénatrice EEVL de Paris a énoncé que par rapport à 2015, l’avancée des Verts est claire :

« Nous traçons notre voie, et nous ne manquerons pas d’élu.e.s. Ça va faire beaucoup de cailloux dans les chaussures de certains.e.s. président.e.s de conseils régionaux et départementaux », a-t-elle annoncé.

Une présence jugée urgente et nécessaire par les Verts:

Cette présence régionale, même si moins importante que souhaitée initialement, est jugée importante et nécessaire par les Verts dans leur lutte contre les valeurs de l’extrême droite – notamment arriver proche d’une victoire en région PACA – ainsi que pour les enjeux environnementaux urgents en France. Avec l’ombre de l’extrême droite dans certaines régions, et les engagements en matière de réchauffement climatique toujours poussés par l’actuel gouvernement de Macron, les Verts de France essaie de se frayer un chemin dans la politique française dont ils sont actuellement sceptiques.

Source: https://twitter.com/EELVIdF

Taux d’abstention record et renouvellement politique :

Le taux d’abstention record inquiète certains ; avec 87% d’abstention pour les 18-24 ans, la France se demande si cela signifie un désintérêt de la jeunesse pour la politique, et se demande si, et comment, cela doit être interprété pour les élections présidentielles de 2022. Cependant, Esther Benbassa, sénatrice EEVL de Paris, a exprimé sur le plateau de TV5 Monde jeudi dernier le 1er juillet, sa confiance dans la jeunesse de France. « L’abstentionnisme actuel nous a montré que les gens veulent du contenu », a-elle-déclaré. « Ils veulent aussi que la gauche existe, qu’elle ne soit pas déchirée ». Selon Benbassa, la politique française actuelle doit se renouveler afin de s’accorder au nouveau fonctionnement ses électeurs, et cessez de catégoriser la jeunesse qui se sent limitée dans ses choix.

« Les jeunes ne sont plus pour les partis, mais ils ne sont pas moins civiques. Ils sont impliqués dans les associations, ils partent faire de l’humanitaire, ils marchent pour le climat. Ils n’ont pas la même idée de la politique que les générations précédentes ; donnons leur envie de faire de la politique, et ne leur coupons pas l’envie en [pointant du doigt] qui est « meilleur » que l’autre ».

Eva Julia van Dam

Bonjour! Je suis une étudiante franco-néerlandaise vivant à Montréal. Tout juste diplômée d'un Bachelor en Sciences Politiques de l'Université McGill, je me suis intéressée tout au long de mes études au journalisme. J'ai travaillé avec le McGill Tribune, le Bull & Bear et récemment avec La Gazette des Femmes à Québec. J'ai également été éditrice adjointe du Historical Discourse à McGill. Mes domaines d'intérêt sont les relations internationales, la diplomatie culturelle, le féminisme et les études de genre, les questions environnementales et le journalisme - j'aime écrire, apprendre et grandir de mes expériences. Je suis ravie de travailler avec Global Green News.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Previous articleLe Parti vert de Philadelphie célèbre « Juneteenth »
Next articleLes Verts d’Écosse commentent le système éducatif écossais
Bonjour! Je suis une étudiante franco-néerlandaise vivant à Montréal. Tout juste diplômée d'un Bachelor en Sciences Politiques de l'Université McGill, je me suis intéressée tout au long de mes études au journalisme. J'ai travaillé avec le McGill Tribune, le Bull & Bear et récemment avec La Gazette des Femmes à Québec. J'ai également été éditrice adjointe du Historical Discourse à McGill. Mes domaines d'intérêt sont les relations internationales, la diplomatie culturelle, le féminisme et les études de genre, les questions environnementales et le journalisme - j'aime écrire, apprendre et grandir de mes expériences. Je suis ravie de travailler avec Global Green News.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here