Les membres du Parti vert d’Irlande ont retiré la motion de censure à l’égard de la présidence d’Hazel Chu. Au lieu de cela, le Parti vert a voté en faveur d’une motion demandant qu’Hazel Chu se retire temporairement de ses fonctions de présidente du parti.

La controverse autour de la nomination d’Hazel Chu

La semaine dernière, Hazel Chu, conseillère municipale et mairesse de Dublin, a soumis sa candidature pour le panel d’entreprises lors de la prochaine élection partielle du Seanad. Cette décision, prise sans le soutien de son parti, a provoqué la colère de certains membres de la direction et de trois sénateurs Verts. Ils ont alors présenté une motion de censure à l’égard de la présidente du parti.

J’ai officiellement annoncé aujourd’hui que je me présenterai au panel d’entreprises lors de la prochaine élection partielle du Seanad. Le COVID a mis à genoux des secteurs clés de l’économie. Les mois à venir seront cruciaux pour assurer une reprise solide, non seulement en soutenant les employeurs, mais aussi les entreprises. – Hazel Chu

La ministre de second rang, Pippa Hackett, qui a contribué à la présentation de la motion, a critiqué la nomination de Mme. Chu. Elle a déclaré : « [Hazel Chu] est allée à l’encontre des souhaits du PP et du CE en cherchant à être nommée. Nous sommes nombreux à penser que cela rend sa position intenable et que le PP devrait en discuter. »

« Sa décision de se présenter en tant que candidate indépendante a été profondément conflictuel, et je crois qu’elle sape non seulement son rôle de présidente du parti, mais aussi notre position au sein du gouvernement », a déclaré Hackett, a révélé le Journal.ie.

Divisions au sein du Parti Vert

Les divisions au sein du parti ont en effet été exposées lors de la réunion du groupe parlementaire.

D’une part, la chef adjointe, Catherine Martin, a montré son soutien à la candidature d’Hazel Chu. En effet, selon l’Irish Examiner, Mme Martin a déclaré qu’en tant que fondatrice du Groupe des femmes parlementaires, elle était « ravie » de la nomination de Chu. De plus, lorsqu’elle a été interrogée sur la motion visant à ce que Chu se retire de son rôle, elle a répondu que cette motion ne devrait pas être approuvée, car elle serait source de division.

D’autre part, le dirigeant des Verts, Eamon Ryan, a déclaré qu’il voterait pour Gerry Horkan, membre du parti Fianna Fáil, au sein du panel d’entreprises.

« J’ai argumenté et fait valoir que je voterais en faveur des candidats du gouvernement parce que je crois que dans cette élection en particulier, cela nous donne la possibilité de renforcer le programme de gouvernement et sa mise en œuvre. »

Concernant la nomination de Mme Chu, Eamon Ryan a déclaré que sa candidature n’était pas favorable durant une période aussi sensible pour la coalition.

La motion de censure a été remplacée par une motion demandant à ce qu’elle se retire de ses fonctions de présidente du parti pendant la durée de sa candidature au Seanad. L’option alternative a été considérée comme un compromis et une tentative d’atténuer la dispute interne qui a été causée par l’élection partielle.

Bien que la motion ait été adoptée par onze voix contre cinq, le groupe parlementaire ne peut pas obliger Mme Chu à se retirer de ses fonctions. Seul le comité exécutif du Parti vert a ce droit. Il est donc prévu que le résultat soit communiqué au comité, qui devra délibérer et émettre son propre vote sur la question.

Maëli Coutu-Lupien

Maëli Coutu-Lupien poursuit présentement un baccalauréat en relations internationales et droit international à l'UQAM. Elle a obtenu son baccalauréat en linguistique avec une mineure en allemand en 2019 de l'Université de Concordia. En 2019, elle a travaillé en tant que stagiaire au département des relations avec les médias à l'Ambassade du Canada à Washington D.C. Pendant son temps libre, elle aime lire, faire des promenades dans la nature et faire du kayak.

More Posts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here