Contrairement aux nombreuses objections du conseil paroissial de Shap (Royaume-Uni) et aux 36 lettres d’objection reçues des quartiers voisins, le conseil du district d’Eden a approuvé la construction de deux centrales électriques de pointe alimentées au gaz en dehors de la ville de Shap.

La construction de ces deux centrales est une réponse pour équilibrer l’offre et la demande incertaines d’énergie et pour soutenir “le réseau local et l’énergie renouvelable”, selon la proposition de projet du 18 mars. Le projet “soutiendra l’engagement du Royaume-Uni vers un avenir à faible émission de carbone en fournissant de l’énergie pendant les périodes de pointe”.
l’engagement du Royaume-Uni en faveur d’un avenir à faible émission de carbone en fournissant de l’énergie pendant les périodes de pointe lorsque cela est nécessaire.

Ali Ross, un Vert local (Penrith North), s’est levé pour plaider contre ce projet auprès du conseil de décision, en déclarant : ” Ce développement a été présenté comme permettant des énergies renouvelables et un développement associé à faible émission de carbone, mais comme nous l’avons entendu, ce n’est pas la représentation complète de l’affaire “1.

“Ce générateur de gaz serait un émetteur massif de gaz à effet de serre”.

ALI ROSS (GREEN PARTY, PENRITH SOUTH)

L’une des trente-six objections formulées porte sur le fait que ces centrales de pointe alimentées au gaz auront la capacité de produire environ 90 000 tonnes de CO2e par année , en fonctionnant environ 4000 heures par an.

Le Dr Henry Adams l’un des principaux opposants, a expliqué qu’un pas dans cette direction ”tournerait en dérision” ce même Conseil Eden qui a déclaré une urgence climatique en 20192.

Site de la future centrale de production d’électricité. Photo de l’article de Tom Coleman du CWHerald Photo : Google

Chacune des deux centrales sera gérée par deux entreprises différentes, Shap Energy Generation et Fell Energy Generation. Toutes deux plaident pour le besoin urgent de cette infrastructure de production d’énergie mixte3.

Les préoccupations du public ne se limitent seulement pas aux émissions de la nouvelle centrale. Les lettres de rejet du projet reçues au cours de la phase de consultation publique de la proposition portaient sur la pollution sonore, les impacts visuels négatifs, l’emplacement du site, l’absence d’évaluation de l’impact climatique et la nature globalement trompeuse de ce projet qui utilise le terme “énergies renouvelables” tout au long de la proposition de projet.

Après avoir pris en compte tous les rejets, le projet a été approuvé, déclarant que la proximité du projet avec une usine de Tata Steel, le soutien à l’engagement du Royaume-Uni en faveur d’un avenir à faible émission de carbone, le préjudice insignifiant pour le développement local et l’absence d’objection de la part de Natural England (en anglais) étaient suffisants pour l’emporter sur les autres préoccupations.

Avant que sa proposition ne soit rejetée, Ali Ross a demandé au conseil de prendre en compte l’impact de ce projet sur l’avenir de nos enfants. Sa proposition n’a pas été suffisante pour faire changer la décision des membres votants du conseil et le projet a été approuvé par 6 voix pour et 4 contre, avec une autorisation de construction pour les trois prochaines années.

2. https://www.cwherald.com/news/shap-gas-peaking-plant-plans-approved-bringing-green-party-member-to-tears/

Joby Moffat

Joby est originaire d'une petite ville du Manitoba, au Canada. Il a déménagé à Winnipeg pour poursuivre son intérêt pour la préservation de la nature dans laquelle il a grandi, et a obtenu une licence en études environnementales avec une mineure en économie. Il est convaincu qu'une politique et une réglementation environnementales efficaces et efficientes sont la clé d'une économie durable sur le plan environnemental et a orienté toutes ses études complémentaires vers la mise en pratique de ce principe. En tant que rédacteur, Joby aime couvrir les relations des partis verts avec le public et les initiatives nouvelles et passionnantes qui sont créées à partir de ces liens.

Plus d'articles

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici