Le Parti vert de la Nouvelle-Zélande approuve les nouvelles exclusions d’investissement de KiwiSaver

chloe_swarbrick_wearing_green_sweatshirt

Le 14 mai 2021, le Parti vert de Nouvelle-Zélande a publié un communiqué de presse dans lequel il félicite les nouveaux changements apportés à KiwiSaver par le gouvernement, en particulier des modifications qui excluent les investissements dans les combustibles fossiles et les armes illégales.

Qu’est-ce que KiwiSaver?

KiwiSaver est un système d’épargne destiné à aider les Néo-Zélandais à épargner pour leur retraite. Les particuliers ont la possibilité de cotiser à une hauteur de 3, 4, 6, 8 ou 10 % de leur salaire brut par l’intermédiaire d’un prestataire KiwiSaver.

Les employeurs sont également tenus de verser une contribution minimale de 3 % du salaire brut de leurs employés. Une contribution gouvernementale annuelle est aussi versée.

Les employés ont la possibilité de retirer leur adhésion s’ils ne souhaitent pas rester inscrits. Après 12 mois d’adhésion à KiwiSaver, les gens peuvent prendre ce qu’on appelle une « suspension d’épargne », c’est-à-dire cesser de contribuer à leur compte.

Pourquoi ces changements sont-ils importants selon les Verts de la Nouvelle-Zélande?

Selon les Verts néo-zélandais, ces nouvelles modifications sont cruciales pour garantir que les Néo-Zélandais n’investissent pas seulement leur argent de manière plus responsable, mais que leur avenir est également mieux protégé.

Au cours du dernier mandat, les Verts néo-zélandais ont rassemblé leurs efforts pour retirer les combustibles fossiles des investissements de KiwiSaver, démontrant ainsi l’impact que les Verts peuvent avoir lorsqu’ils sont présents au gouvernement.

En retirant les investissements dans les combustibles fossiles de KiwiSaver, les Néo-Zélandais ne contribuent plus à l’industrie des combustibles fossiles qui nuit à l’état de l’environnement et qui entraîne un taux de mortalité élevé : « […] les émissions liées aux combustibles fossiles sont responsables pour environ 65 % du taux de mortalité excédentaire attribuable à la pollution atmosphérique […] » (Lelieveld et al., 2019).

Les Néo-Zélandais peuvent désormais être sûrs que leurs économies sont utilisées à bon escient et contribuent à créer un avenir meilleur pour le climat et leurs enfants.

Chlöe Swarbrick, Membre du Parlement pour le Parti vert de la Nouvelle-Zélande

Le ministre des finances Grant Robertson a également commenté ces nouvelles exclusions sur le Beehive, le site officiel du gouvernement néo-zélandais : « Nous savons que de nombreux Kiwis se soucient de savoir où leur argent est investi, c’est pourquoi nous excluons tout investissement dans la production de combustibles fossiles. Cela reflète l’engagement du gouvernement à lutter contre les effets du changement climatique et à passer à une économie à faibles émissions ».

En outre, les changements qui doivent avoir lieu au sein de KiwiSaver comprennent également la suppression des investissements dans les armes illégales. Dans le communiqué de presse, la députée Chlöe Swarbrick a ajouté que cela serait important pour prévenir tout autre « investissement non éthique », notamment en ce qui concerne les industries de guerre.

Enfin, Swarbrick a terminé le communiqué de presse en déclarant : « J’ai une proposition de loi dans le scrutin pour mettre fin à l’investissement de tous les fonds publics dans l’extraction et la production de combustibles fossiles, et nous continuerons à travailler au le Parlement pour parvenir à une action climatique tangible. Notre avenir ne consiste pas à parier sur l’effondrement du climat. »

Articles savants cités
Lelieveld, J., K. Klingmüller, A. Pozzer, R. T. Burnett, A. Haines, and V. Ramanathan. « Effects of fossil fuel and total anthropogenic emission removal on public health and climate. » Proceedings of the National Academy of Sciences 116, no. 15 (2019): 7192-7197.

Athena Banis

Athena est une étudiante de deuxième année à l'Université Concordia à Montréal, où elle prépare un baccalauréat spécialisé en sciences politiques. Elle est passionnée par les relations internationales, la lutte contre les problèmes sociaux et la défense des droits de la personne.

More Posts

Follow Me:
FacebookLinkedIn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here