Une augmentation de la taxe sur le carbone en Canada sera effective à partir de janvier de la nouvelle année.

À temps pour le cinquième anniversaire de l’accord de Paris sur le climat, le gouvernement libéral canadien a annoncé une nouvelle taxe sur le carbone dans le cadre des efforts déployés par le pays pour atteindre des émissions nettes zéro d’ici 2050. Cet objectif a été déposé au Parlement en novembre 2020 par le biais du projet de loi C-12, la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité.

Selon les données de 2016, le Canada est le deuxième plus grand émetteur de dioxyde de carbone par habitant (1).

La nouvelle taxe sur le carbone va multiplier par plus de cinq le montant de la taxe, qui passera de 30 à 170 dollars par tonne d’ici 2030 (2). La taxe augmentera à terme le prix de l’essence à la pompe de 37 cents par litre. Toutefois, le plan prévoit de continuer à accorder des remises trimestrielles aux Canadiens. D’ici 2030, une famille de 4 personnes recevra plus de 2 000 dollars de rabais par an.

Les libéraux prévoient également de dépenser 15 milliards de dollars pour rendre l’économie plus verte en soutenant les projets d’énergie renouvelable, la rénovation des maisons et les rabais pour les véhicules électriques (3).

Les Verts sur le plan climatique du gouvernement Trudeau

Dans une interview accordée à Podcast de CBC Power and Politics, la chef du Parti vert du Canada Annamie Paul déclare : « Nous sommes de fervents partisans de la taxe sur le carbone […], mais ce que nous recherchions aujourd’hui était un plan, un plan qui incluait spécifiquement un objectif accru pour 2030 afin de nous amener à un taux net zéro d’ici 2050 […], c’était donc un élément essentiel qui faisait défaut » (3).

Une critique du NPD en matière d’environnement fait écho au fait que la taxe sur le carbone n’est « pas vraiment adéquate », non pas par manque d’ambition, mais parce que les libéraux traitent la taxe sur le carbone comme une « arme miracle » (3).

L’Union européenne et ses 27 pays ont recemment augmenté leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre à 55% d’ici 2030 (par rapport aux niveaux de 2005) (4). Les émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne ont été réduites de 24 % par rapport aux niveaux de 1990 (5).

Alors que le gouvernement libéral espère que la taxe sur le carbone aidera le Canada à dépasser l’objectif actuel de 30% fixé par le gouvernement conservateur Harper, le Parti vert du Canada propose des actions prioritaires (voir: le plan de relance économique vert), notamment de

  • Augmenter l’objectif national de réduction des émissions à 60% de réduction d’ici 2030
  • Un budget carbone détaillé indiquant les émissions de GES autorisées à rester dans les limites du seuil de 1,5 degré C
  • Un ajustement aux frontières pour le carbone – un tarif sur les importations en provenance de juridictions ayant des politiques climatiques faibles

Cette dernière est une mesure que le gouvernement libéral a annoncé qu’il envisageait.

La réticence

La constitutionnalité de la taxe carbone existante a été contestée par l’Ontario, l’Alberta et le Saskatchewan au cours des deux dernières années, et attend à ce jour une décision de la Cour suprême (2).

Lors de l’annonce par les libéraux de consultations pour l’augmentation de la taxe sur le carbone, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a qualifié cette taxe d' »escroquerie verte » (6).

Lors d’une interview, le ministre libéral de l’environnement et du changement climatique, Jonathan Wilkinson, a déclaré : « Il n’y a pas de plus grand défi au-delà de la pandémie que le changement climatique, il ne disparaît pas, il se rapproche chaque jour » (3).

« Nous avons très précisément mis en place un système qui serait efficace pour réduire les émissions, mais qui le ferait d’une manière abordable pour tous les Canadiens, […] et ce que le premier ministre Ford dit à ce sujet n’est tout simplement pas vrai » (3).

« Je mettrais au défi n’importe quel politicien de ce pays […] de mettre au point un plan climatique crédible qui n’implique pas une sorte de prix sur la pollution » (3).

Paul : Les Canadiens sont prêts

Interrogé sur le retour au plan existant par les libéraux et sur la viabilité politique d’un plan plus ambitieux :

Paul : « Il est viable pour nous d’aller encore plus loin, parce que nous avons entendu très fort et très clairement les Canadiens, [en citant un récent sondage], que les gens au Canada veulent être ambitieux avec le climat ».

« Étant donné que le Canada y gagne, que nous pouvons réduire nos gaz à effet de serre, que nous pouvons créer l’économie de l’avenir, que nous pouvons créer les emplois de l’avenir, que nous pouvons aider des provinces comme l’Alberta à diversifier leur économies, »

« Je ne sais pas pourquoi on hésite à partager cette histoire avec les Canadiens, surtout parce qu’ils ont dit qu’ils étaient prêts à le faire, qu’ils étaient prêts à ce que nous ayons un plan ambitieux ».

-ANNAMIE PAUL, CHEF DU PARTI VERT DU CANADA

  1. https://www.weforum.org/agenda/2019/01/chart-of-the-day-these-countries-have-the-largest-carbon-footprints/
  2. https://www.cbc.ca/news/politics/carbon-tax-hike-new-climate-plan-1.5837709
  3. https://www.cbc.ca/listen/cbc-podcasts/123-power-and-politics
  4. https://www.nytimes.com/2020/12/11/world/europe/eu-climate-emissions.html
  5. https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/IP_20_2182
  6. https://www.huffingtonpost.ca/entry/doug-ford-carbon-tax-green-scam_ca_5fd3e9a8c5b61d81b33ecf73?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_sig=AQAAAE1_yX_LljweO78v0nlMLE4WcI_zWPL6dnLXG1cRbjdQIqY0Xq8AvwLQFPJXuDPzncghcI5aChU9OosvlDIfr0zCnRLFXdUcGqbB9YlSQYD1oPOqP3zcM5Hdww6_icOgNfy0fByDKa-k0nPu3DuJ9qfRbjgwLZxTpcSA8FFcXEP7

Pour en savoir plus:

Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité: https://parl.ca/DocumentViewer/fr/43-2/projet-loi/C-12/premiere-lecture#ID2E0LB0AA

Communiqués de presse du Parti Vert du Canada :

https://www.greenparty.ca/en/media-release/2020-12-11/time-canada-create-its-own-green-recovery-climate-plan-says-green-leader

https://www.greenparty.ca/en/media-release/2020-12-11/government%E2%80%99s-latest-climate-announcement-fails-include-new-ghg-emissions

Sarah Cui

Sarah Cui est en quatrième année d'études de premier cycle en environnement, ressources et durabilité à l'université de Waterloo. Elle a une formation interculturelle, ayant grandi à Ottawa et dans le nord-ouest de la Chine. Ses domaines d'intérêt comprennent la politique environnementale, la conservation et la durabilité alimentaire. Pendant son temps libre, Sarah aime créer des liens avec ses amis, faire de la randonnée, identifier les plantes et apprendre une nouvelle langue.

More Posts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here