Selon Chlöe Swarbrick, du Parti vert de Nouvelle-Zélande, les Néo-Zélandais ont désormais une vision claire du fonctionnement d’un marché du cannabis sûr et réglementé à Aotearoa, grâce à la publication de la version finale du projet de loi sur la légalisation et le contrôle du cannabis.

Ce projet de loi est l’un des deux référendums organisés lors des élections de cette année et a été publié sous forme de projet en décembre de l’année dernière.

« Ce projet de loi final expose en détail comment nous réglementons le cannabis pour des communautés plus saines : il s’agit d’une approche de réduction des risques basée sur des preuves, pour contrôler l’accès et produire une meilleure justice et de meilleurs résultats en matière de santé mentale à travers l’Aotearoa », a déclaré Chlöe Swarbrick, porte-parole du Parti Vert pour la réforme des drogues.

« L’interdiction du cannabis nous a laissé un marché noir dangereux et non réglementé qui met en danger les communautés à risque et les jeunes. Elle n’a fait que repousser le problème hors de vue, où il fleurit dans l’ombre.

« Ce projet de loi est le cadre d’une réglementation qui change la donne. Il prévoit des contrôles sur les personnes qui peuvent acheter du cannabis, des exigences en matière d’éducation des consommateurs, des normes pour l’obtention d’une licence de vente de cannabis et la création d’une autorité de régulation pour surveiller la vente et l’approvisionnement.

« La question à laquelle sont confrontés les Néo-Zélandais est la suivante : voulons-nous continuer à renforcer le marché noir, le chaos non réglementé, ou voulons-nous mettre en place des normes de sécurité, des obligations de soins et un accès facile à l’aide pour ceux qui en ont besoin ?

« Voulons-nous continuer à déverser des millions de dollars de ressources publiques dans le maintien de l’ordre en matière d’interdiction, en faisant en sorte que près de 4 000 Néo-Zélandais par an soient condamnés pour des délits de faible gravité liés au cannabis, et en les privant de la solution adulte et pratique que constitue la réglementation ?

En votant « oui » à la réglementation du cannabis lors de ce référendum, nous pouvons laisser derrière nous le chaos de la prohibition et faire d’Aotearoa un pays plus sûr pour toutes et tous.

« Cette décision n’est plus un ballon de football politique. Elle est entre les mains des Néo-Zélandais ». 

Source: https://www.greens.org.nz/green_party_says_kiwis_now_have_clear_decision_to_make_on_legal_and_controlled_cannabis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here