Le PVC affirme son soutien aux Palestiniens :

Le 8 juin 2021, le Parti vert de Californie (PVC) a déclaré dans une déclaration publique qu’il était “solidaire du peuple palestinien et de sa lutte contre le régime brutal d’apartheid d’Israël dans les territoires palestiniens occupés”. Les violences commises lors des bombardements militaires israéliens du 10 au 21 mai 2021 ont tué 248 Palestiniens, dont 66 enfants, et blessé plus de 1 700 personnes.

Selon la déclaration publique du PVC, plus de 1 000 bâtiments, écoles, hôpitaux, entreprises et routes ont été détruits par les frappes aériennes dévastatrices, laissant au moins 6 000 résidents sans abri et déplaçant des dizaines de milliers de personnes.

Un maintien du soutien pour Israël dans la politique fédérale américaine:

Au milieu de la tourmente, de nombreux partis verts dans le monde ont exprimé leur soutien au peuple palestinien, alors que de nombreux partis politiques de premier plan hésitaient à s’opposer à Israël. C’est le cas des États-Unis, où l’administration Biden “refuse de tenir le gouvernement israélien dirigé par l’actuel Premier ministre Netanyahu pour responsable de la violation continue des droits et de la sécurité des Palestiniens, prétendant à tort qu’Israël exerce plutôt son droit de se défendre”, selon le PVC.

Les États-Unis ont, tout au long de l’histoire, été très cohérents dans leur soutien à Israël malgré de multiples cas de violence. “Les États-Unis apportent toujours un soutien militaire et financier inconditionnel à Israël”, a déclaré un représentant de la PVC à Global Green News.

“Je pense que cela remonte à la création de l’État d’Israël en 1948 après la Seconde Guerre mondiale et la Shoah, et au fait qu’Israël joue un rôle central au Moyen-Orient. Leur relation étroite permet aux États-Unis de rester présents dans cette région du monde sur le plan politique et stratégique”, a expliqué le PVC à Global Green News.

Aux États-Unis, les conservateurs tout comme les démocrates se sont montrés réticents à soutenir efficacement les Palestiniens. “Même si quelques démocrates ont récemment interpellé Biden pour son soutien inconditionnel à Israël, leur opposition reste lente et faible”, a déclaré la PVC dans sa déclaration publique. “Les représentantes Alexandria Ocasio-Cortez et Rashida Tlaib et le sénateur Bernie Sanders ont présenté des résolutions sœurs pour bloquer la vente d’armes de 735 millions de dollars de l’administration Biden à Israël alors que le Congrès était informé de la vente d’armes le 5 mai. Ils ont ensuite rapidement abandonné leur effort commun après avoir appris que la vente avait été approuvée. Les démocrates comme les républicains ne remettent généralement pas en question le soutien de notre nation à la discrimination institutionnalisée d’Israël et à l’usage disproportionné de la violence contre les Palestiniens”.

Le Parti vert de la Californie a toutefois l’intention de rompre avec cette tradition de soutien inconditionnel et de mener une politique conforme à ses dix valeurs clés. “Nous sommes absolument convaincus que notre déclaration contre la brutalité du régime d’apartheid d’Israël est en accord avec les valeurs vertes mondiales, ainsi qu’avec le droit humanitaire international et le droit interne, a déclaré le PVC à Global Green News. Nous sommes contre toute forme d’oppression dans le monde, contre les guerres, et en faveur de l’application par les peuples du principe d’autodétermination. Israël contrôle et détruit lentement les territoires palestiniens occupés depuis 1967. En tant que puissance occupante, ils ont le devoir légal de protéger les Palestiniens de la violence extrême, des pandémies, etc., un devoir qu’ils refusent de respecter, ou pire, contre lequel ils vont directement”.

Un décalage entre l’action du gouvernement et l’opinion publique aux États-Unis:

This image has an empty alt attribute; its file name is image.png
Image de l’AFP. https://www.la-croix.com/milliers-manifestants-pro-palestiniens-Etats-Unis-2021-05-15-1301155943

Malgré les réponses et les déclarations des gouvernements, les sentiments de solidarité envers les Palestiniens sont très présents aux États-Unis actuellement. Il existe donc un écart notable aux États-Unis entre l’action du gouvernement et la croyance du public, comme l’explique le PVC à Global Green News : “Bien sûr qu’il y a un écart entre ce que le peuple croit et la façon dont le gouvernement agit, il y en a toujours eu, et cela ne devrait pas être le cas”, a déclaré un représentant du PVC.

“Les médias aux États-Unis sont très biaisés en faveur d’Israël, vous entendez toujours des histoires sur le Hamas qui lance des missiles sur Israël et tue des innocents, mais vous ne lisez jamais combien de Palestiniens ont été tués le même jour par l’armée israélienne (de manière totalement disproportionnée), combien de maisons/bâtiments ont été détruits, combien de temps il faut à un Palestinien pour traverser un point de contrôle pour se rendre au travail, le harcèlement quotidien des colons, etc.”

“Cela est caché au public américain et dans les médias américains”, a déclaré un représentant du PVC à Global Green News. “Pourtant, avec les récentes attaques israéliennes sur Gaza, les gens sont horrifiés. Ils se rendent compte de la brutalité du régime israélien, qu’il ne s’agit pas simplement d’autodéfense. Les citoyens ne comprennent pas pourquoi l’administration Biden ne condamne pas Israël et n’exerce pas de pression diplomatique sur le pays”.

Le Parti Vert Américains : un nouveau départ pour la politique nationale?

Cette vision de changement dans la politique verte aux États-Unis se répand, le Parti vert de la Pennsylvanie (PVP) ayant également déclaré son soutien aux Palestiniens. Le Parti vert américain a également répondu aux préoccupations des juifs-américains qui supportent les Verts en espérant qu’ils continueraient à condamner toutes les formes de terrorisme, plutôt que de se ranger du côté d’un seul parti.

Le Parti vert américain a déclaré que “en ce qui concerne le terrorisme, nous avons déclaré à plusieurs reprises dans des communiqués de presse et dans l’introduction de la planche de la plate-forme en question que nous sommes engagés dans la résolution non violente des conflits et que nous nous opposons à toute violence dans cette situation, ce qui signifie le terrorisme parrainé par l’État israélien et le terrorisme palestinien/les attentats suicides. Nous reconnaissons également que le droit palestinien de résistance à l’occupation est sanctionné par le droit international principalement comme une expression du droit à l’autodétermination, et qu’il doit être compris comme une réponse à l’occupation illégale d’Israël”.

Eva Julia van Dam

Bonjour, je suis une étudiante franco-néerlandaise vivant à Montréal. Tout juste diplômée d'un baccalauréat en sciences politiques de l'Université McGill, je me suis intéressée tout au long de mes études au journalisme. J'ai travaillé avec le McGill Tribune, le Bull & Bear et j'ai récemment collaboré avec La Gazette des Femmes à Québec. J'ai également été rédactrice en chef adjointe du McGill Historical Discourse. Mes domaines d'intérêt sont les relations internationales, la diplomatie culturelle, le féminisme et les études de genre, les questions environnementales et le journalisme. J'aime écrire, apprendre et grandir et je suis impatiente de travailler avec Global Green News.

Plus d'articles - Facebook

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici